/ Centre d'aide

Vendre le programme à la criée

Nombre de participant·e·s : 2 ou plus pour se relayer
Matériel nécessaire : Plusieurs exemplaires des Cahiers de l’Avenir en Commun ou du programme et éventuellement quelques tracts de la campagne. Éventuellement : une petite table et/ou un présentoir.
Temps nécessaire : 30 minutes ou plus

Pourquoi c’est important ?

Il s’agit de réinvestir avec humour la figure du vendeur à la criée, telle que pratiquée aux XIXe et XXe siècle. Le but n’est pas tant de vendre des livres que d’en faire entendre les principaux thèmes dans l’espace public et de piquer la curiosité des plus attentifs.

Cela permet de faire connaître nos idées, et d’inviter les passant·es à les approfondir en se procurant le programme ou en se rendant sur le site noussommespour.fr ou sur les sites de nos médias (comme linsoumission.fr)

Comment faire ?

  1. Imprégnez-vous du programme et des Cahiers de l’Avenir en Commun, en les lisant ou en regardant les émissions programmatiques. Vous pouvez même apprendre les principaux titres de chapitres par cœur.
  2. Munissez-vous de plusieurs exemplaires (5 à 10, par exemple) et installez-vous dans un endroit très passant, sur un marché par exemple, ou lors d’une manifestation.
  3. Vous pouvez aussi glisser à l’avance dans chacun des exemplaires une « carte de visite » artisanale noussommespour.fr donnant l’adresse du site.
  4. Interpellez les passant·es. Voici quelques pistes pour vous aider :
  • Utilisez des mots-clés : le titre du livre « L’Avenir en Commun », « 2 euros seulement », «  Les propositions de Jean-Luc Mélenchon », «Démocratie et liberté, vite la VIème république »
  • Utilisez des interpellations directes : « Madame, saviez-vous que… ? », « Monsieur, étiez-vous au courant du fait que… ? ».
  • Présentez le livre dans ses grandes lignes.
  • Faites des allers-retours entre le livre et l’actualité : « Hier encore à la télévision, on parlait de la dette de la France. Mais quand entend-on parler de la dette écologique ? », etc.
  • Laissez votre imagination prendre le relais. N’hésitez pas : l’exercice est volontairement décalé et doit vous permettre de vous sentir libre d’utiliser les arguments que vous souhaitez.

Quelques derniers conseils :

  • N’oubliez pas d’échauffer votre voix avant de commencer pour ne pas vous épuiser.
  • Celles et ceux qui ont du mal à aborder les gens dans la rue peuvent tout à fait réaliser cette action : les passant·es qui le souhaitent viendront d’eux-mêmes ou d’elles-mêmes acheter le livre.
  • Vous pouvez réaliser une petite pancarte à afficher sur votre table pour indiquer, de loin, ce que vous diffusez.

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

Merci de faire le tour des pages susceptibles de répondre à votre question avant de nous envoyer un message 😉